Norme EN ISO 20471 : la haute visibilité sur les vêtements

À quoi sert un vêtement haute visibilité ? Qui est concerné

Les vêtements de signalisation à haute visibilité sont destinés à être remarqués sans ambiguïté et en toutes circonstances, de jour comme de nuit dans la lumière des phares d’un véhicule. De fait, une personne portant ce type de vêtements sera plus facilement identifiable et repérable. Cet EPI, qui améliore la sécurité des travailleurs (passifs ou actifs) sur la route, sur les chantiers de travaux publics ou autres, signale donc visuellement la présence de l’utilisateur aux divers conducteurs de véhicules et équipements mécaniques.

Sont notamment concernées, toutes les activités nécessitant une intervention à proximité ou au cœur de la circulation : les caristes dans les entrepôts, les services de l’équipement et de ramassage d’ordures, les sociétés de travaux publics et d’autoroute, ainsi que les personnels œuvrant sur les pistes d’aéroport.


La nouvelle norme EN ISO 20471 : la protection haute visibilité

La norme relative aux vêtements de signalisation (autrement appelés vêtements haute visibilité) est la EN ISO 20471. Elle remplace la norme EN 471:2003 depuis le 1er octobre 2013, et, bien qu’elle ne soit pas en rupture l’ancienne réglementation, apporte de nouveaux éléments qui améliorent encore davantage la sécurité de l’utilisateur. Ainsi, plusieurs évolutions en termes d’exigences de conception ont été apportées. Il est à noter désormais qu’il est obligatoire d’assurer la visibilité des utilisateurs de vêtements à haute visibilité à 360°.

Ainsi :

un vêtement couvrant le torse (chasuble, gilet) doit au minimum avoir une bande rétro réfléchissante horizontale entourant le torse, complétée soit par une seconde bande horizontale, soit par deux bandes reliant la bande horizontale de l’avant au dos en passant par les épaules ; même chose pour un vêtement couvrant le torse et les bras (veste, blouson, tshirt).

✅ Un vêtement couvrant les jambes (pantalon) doit avoir au minimum deux bandes rétro réfléchissantes autour de chaque jambe

✅ Un vêtement de classe 3 doit couvrir le torse, avoir soit des manches, soit des jambes, soit les deux, munies de bandes

De même, il est intéressant de relever qu’un nouveau logo a été adopté : plus de mention de la qualité de la bande rétro réfléchissante sur le marquage du produit mais uniquement la classe du produit, et disparition de l’indice Y qui correspondait au niveau de performance de la matière rétro réfléchissante.


La norme EN ISO 20471 : reconnue au-delà de l’Europe

Attention, ne pensez toutefois pas que vos anciens vêtements de signalisation normés EN 471 doivent être « mis à la poubelle ». Non. Ils restent valables. Toutefois, sachez que la nouvelle norme fait que vos habits sont aussi reconnus à l’échelle internationale.

A noter enfin que les vêtements haute visibilité normés EN 20471 sont réalisés avec des matières réfléchissantes dont la propriété consiste à réfléchir la lumière. On trouve, la matière de base, la matière rétro réfléchissante et la matière à caractéristiques combinées. De même, il faut savoir qu’il existe trois classes de vêtements de signalisation, et chaque classe doit avoir des surfaces minimales de matières constituant le vêtement. Ainsi, la classe 3 concerne le niveau de visibilité le plus élevé et regroupe des vestes à manches longues, des parkas, des combinaisons et des ensembles veste-pantalon ; la classe 2 représente le niveau intermédiaire, que l’on retrouve sur les gilets et les chasubles ; quant à la classe 1, elle représente le niveau de visibilité le plus faible (gans, bonnets, etc). T 

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire